Historique

Propriété des Comtes de Sancerre depuis le règne de St Louis, le domaine de Menetou-Salon fût vendu au Grand Argentier du Roi Charles VII, Jacques Cœur en 1448. Peu de temps après Jacques Cœur tomba en disgrâce et ses biens furent confisqués.

Après avoir appartenu à diverses familles, c’est au 18e siècle que le Château de Menetou-Salon échut en héritage à la famille Brancas Lauragais, dont la fille Pauline, en 1773, épousa Louis Engelbert, Prince et Duc d’Arenberg. Le Château est depuis la résidence de la branche française des Princes d’Arenberg.

C’est au 19e siècle que le Prince Auguste d’Arenberg, personnage central du Château, décide de l’agrandir et de l’embellir. Il en fait le symbole de son implantation dans le Cher.

Pour cela, il fait appel à l’architecte Paul Ernest Sanson (1836-1918) qui réalise ici un ouvrage hardi et s’inspire du Palais Jacques Cœur, à Bourges, un exemple des plus élégants qui subsistent de l’architecture civile de la fin du XVe siècle. Ces travaux d’agrandissement se dérouleront de 1884 à 1891. Six ans de travail acharné pour un coût global de 1,7 million de Francs or. Le résultat est remarquable et incite à considérer le Château de Menetou-Salon comme le fleuron du néo-gothique.